Accueil La Manade Petit Déjeuner
Camarguais
Ferrades Spectacles
de rue

Album Photo

 

Accueil
La Manade
- Les Origines
- Les pâturages
- Nos Chevaux et taureaux
Petit Déjeuner Camarguais
Ferrades
Spectacles de rue

- Abrivados Bandidos

- Encierros

- Jeux de gardian

Album Photo
Lexique Camarguais
Contact
Liens
 
 

LEXIQUE CAMARGUAIS

A B C D E F G J L M S T

Abrivado ou arrivée
Vient du terme provençal abriva qui signifie accélérer, précipiter.
Au début du siècle, les chars à taureaux et véhicules moteurs n’existant pas, l’abrivado consistait au déplacement de taureaux, en troupeau, encadré par les cavaliers pour se rendre à une course de taureau, dans un autre pâturage ou à la boucherie. Ils traversaient ainsi les champs, les villages et même les villes, sur de nombreux kilomètres.
Les gens du village tentent de faire échapper les taureaux en obligeant les chevaux ou leurs cavaliers commettre une erreur « faire un trou » dans le jargon. L’abrivado se lance donc au galop.
De nos jours les taureaux, encadrés par les gardians à cheval sont lâchés d’un bout à l’autre de la rue du village ou  des prés jusqu’aux arènes, en principe aux alentours de midi, avant la course de l’après-midi.


Acamper

Terme provençal : réunir, rassembler. Il s’agit de rassembler les taureaux et de les emmener dans le clos de tri par exemple.

Anouble

Jeune taureau d’un an.

Atrapaïre
Désigne les personnes à pied qui essayent d’attraper les taureaux lors d’une abrivado ou d’une bandido.

Attente au fer

Action menée par deux gardians, elle permet de corriger un taureau récalcitrant, qui ne veut pas rentrer au char ou au toril, par exemple. Le plus souvent elle a lieu en piste ou sur un parcours d’encierros. Les gardians attendent le taureau sans bouger équipé de leur seul trident. Ils ne doivent manquer le mourre du taureau, qui ainsi apprend à respecter le gardian à pied.

Bandido

Vient du provençal "bandi" : lancer, délivrer, chasser.
C’est le retour des taureaux aux prés (ou au lieu de départ de l’abrivado). Elle a lieu en fin d’après-midi, en général après la course. En effet il y a quelques années il s’agissait du retour aux prés des taureaux de la course. Aujourd’hui ce ne sont plus les taureaux de la course camarguaise qui a eu lieu dans l’après-midi, mais les mêmes taureaux que ceux de l’abrivado.
Plusieurs sortes de bandido :
Bandido à l’ancienne, retour des taureaux encadrés sur les côtés des cavaliers, lancés à vive allure.
Bandido 1 par 1 : Les taureaux se lancent un par un, encadrés de 2 à trois gardians.


Biòu

tau bistourné, taureaux

Bistournage

Vient du provençal " bistourna " : tourner deux fois (ici les testicules).
De nos jours, le manadier utilise une pince pour castrer (écrasement du cordon testiculaire) de jeunes taureaux pour les consacrer à la course camarguaise, aux abrivados, et aux encierros et sélectionner le tau (étalon) qui saillira les vaches.
Les taureaux une fois castrés se prêtent mieux pour le travail demandé.


Bouvau

Enclos (souvent de fortune, en planches) qui sert à parquer les taureaux, ou les vachettes à razéter.

Bouvino

Inclus l’ensemble de la culture camarguaise et de ses traditions, « le monde de la bouvine »

Char

Camion spécialement construit pour transporter les taureaux et les chevaux. Ouvert sur le dessus, il permet aux gardians d’évoluer et de s’allonger au dessus des taureaux et permet ainsi de les attacher (nœud de cabestan), de les embouler (protéger leurs cornes à l’aide d’emboules en alu, ou de cuirs).

Charbonner

Se dit d’un atrapaïre, lorsque celui s’agrippe à l’encolure des chevaux formant l’abrivado, ou même à la bride du cheval (non respectueux de celui-ci)

Devise

Couleurs attribuées à une manade, matérialisées par une cocarde ronde avec rubans. Celle-ci est fixée sur le garrot du taureau lors des courses camarguaises ou suspendue au trident, lors de défilés.
Vous trouverez également ces devises ou garrot ornant les pare-brises des amateurs de la manade.


Encierro

Lâcher de taureaux emboulés (cornes protégées) dans un périmètre barricadé à travers les rues d’un village ou d’une ville. Elles peuvent avoir lieu en dehors de fêtes votives, et parfois de nuit.

Escoussure

Du provençal escoussuro  : échancrure, marque, signature.
Il s’agit d’une entaille ou d’une coupe partielle des oreilles d’un anouble selon un schéma propre à chaque manadier. Elle se pratique en même temps que la ferrade. De même utilité que la marque elle permet au manadier de repérer ses bêtes.
L’escoussure de la manade Devaux est une coupe en V de petite taille en bout d’oreille, de chaque côté.


Fe di Biòu

Traduction Littéraire : la passion des taureaux. Elle représente la passion pour les taureaux et les chevaux de Camargue, qui pousse les gens de bouvine à se retouver lors de jeux taurins dans les prés, les rues et les arènes : abrivados, courses camarguaises, ferrades, bistournages, qu’il fasse 50°C à l’ombre, qu’il vente ou qu’il pleuve.

Fête votive

Dans notre région, il ne peut y avoir de fêtes votives sans taureaux.

Gardian

Aussi appelé « Amateur », il est bénévole, a son ou ses propres chevaux, et participe activement à la vie d’une manade. Animé par la Fe di Biou il ne compte pas ses heures.
Il existe quelques rares gardians-salariés dans les grandes manades.


Jeux de gardians

Les jeux de gardians sont là pour montrer l’habileté des chevaux Camargue et de leur cavaliers.

Les plus connus sont 
-le jeu du bouquet :
il faut garder un bouquet de fleurs en main pendant un certain temps en résistant aux assauts des autres cavaliers.
- jeu des écharpes : même idée avec un brassard ou écharpe fixé au bras.
- le jeu de la chaise : les cavaliers tournent dans l’arène au galop autour d’un cercle de chaises. Quand la musique s’arrête ils doivent sauter de cheval et s’asseoir sur une chaise au plus vite. Celui qui reste debout est éliminé
le saut de cheval à cheval
le saut de cheval à taureau
le jeu des oranges : le cavalier au galop doit saisir une orange posée dans la main d’une arlésienne, le bras tendu.


Laupio
A la manade c’est un abris, couvert de sagne (en général), ouvert sur les côtés, sous lequel se déroulent l’apéritif ou le repas lors de journées en pays (ferrade, bistournage)…

Manade

La Manade est le troupeau de chevaux ou de taureaux sauvages, en plein air. Ce terme désigne aussi un ensemble : les gardians, le manadier et sa famille, les pâturages

Manadier

Désigne le propriétaire d’une manade.

Simbèu

Taureau dressé, qui obéit à la voix et à qui a été inculquée la peur de l’homme, pour aider les gardians dans leur travail en pays ou dans les arènes. Il a toujours une sonnaille pendue au cou.

Tau

Taureau non bistourné, taureau entier.

Tri

Tôt le matin, avant tout spectacle, le manadier et ses gardians acampent la manade et l’enferment dans le clos de tri. Avec l’agilité de leurs chevaux ils vont trier les taureaux ou vaches dont ils ont besoin. Il suffit de un ou deux cavaliers confirmés.

Trident

Il s’agit d’un manche droit (environ 2.50m) avec à son extrémité un fer à trois pointes. Il est utilisé par les gardians en attente au fer mais également à cheval pour apprendre aux taureaux à respecter le gardian.

<<Retour vers Album Photo
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Manade DEVAUX - BP 68 - 30220 Aigues-Mortes Tél./Fax : 06.01.71.38.76 (Loïc Devaux) Réservations : 06.19.75.40.66/06.19.30.39.91
www.manade-en-camargue.fr mail : manadedevaux@free.fr
Accueil | La Manade | Origines et Pâturages | Nos Chevaux Nos Taureaux | Petit Déjeuner Camarguais | Ferrades | Spectacle de rue |
Abrivados/Bandidos
| Encierros | Album Photos | Lexique Camarguais | Contact | Liens | Mentions légales